Le journal des actionnaires #69 - Automne 2022

Actualités

ACTUALITÉS

© ALLARD Denis - TotalEnergies

Qatar

Gaz Naturel Liquéfié

Après sa sélection comme premier partenaire pour le projet de gaz naturel liquéfié (GNL) North Field East (NFE), TotalEnergies a de nouveau été retenue comme premier partenaire international pour le projet de GNL North Field South (NFS), d’une capacité de 16 millions de tonnes par an. Conformément à l’accord, TotalEnergies obtiendra une participation de 9,375 % dans le projet NFS (sur un total de 25 % disponible pour les partenaires internationaux) tandis que la compagnie nationale QatarEnergy détiendra les 75 % restants. Grâce au cumul de ses participations dans NFE (6,25 %) et NFS, TotalEnergies ajoutera, d’ici à 2028, 3,5 millions de tonnes par an de production à son portefeuille mondial de GNL en ligne avec l’objectif de la Compagnie de porter à 50 % la part du gaz naturel dans son mix de ventes à horizon 2030.

Royaume-Uni

Éolien offshore

TotalEnergies et son partenaire SSE Renewables ont annoncé fin août le démarrage de la production d’électricité du parc éolien offshore Seagreen, situé au large de la côte d’Angus en Écosse. L’objectif est que le parc représentant une capacité de 1 075 MW soit pleinement opérationnel au cours du premier semestre 2023. Le projet Seagreen, d’un coût de 4,3 milliards de dollars, sera le plus grand parc éolien offshore d’Écosse et le plus profond du monde sur fondation fixe puisqu’il est développé par 59 mètres de profondeur d’eau. Seagreen marque une nouvelle étape dans le développement des capacités éoliennes offshore de TotalEnergies et contribuera à l’objectif de la Compagnie d’atteindre 35 GW de capacité d’électricité renouvelable dans le monde en 2025.

Inde

Hydrogène vert

TotalEnergies a conclu un accord avec le Groupe Adani en juin pour acquérir une participation de 25 % dans Adani New Industries Limited (ANIL) et créer un acteur géant de la production et commercialisation d’hydrogène vert en Inde. ANIL vise, comme premier jalon, une production d’un million de tonnes d’hydrogène vert par an d’ici à 2030, en s’appuyant sur de nouvelles capacités de production d’électricité renouvelable d’environ 30 gigawatts. La prise de participation de TotalEnergies dans ANIL est une étape majeure de la mise en œuvre de la stratégie d’hydrogène bas carbone de la Compagnie, qui vise à la fois à décarboner l’intégralité de l’hydrogène consommé par ses raffineries européennes d’ici à 2030, et à faire de TotalEnergies un pionnier dans la production de masse d’hydrogène vert afin de pouvoir répondre à la demande. Cette future capacité de production d’hydrogène vert contribuera significativement à l’ambition de TotalEnergies de porter les nouvelles molécules décarbonées (biocarburants, biogaz, hydrogène, et e-carburants) à 25 % de sa production et de ses ventes d’énergie d’ici à 2050.

Brésil

Énergies renouvelables

TotalEnergies (TTE) s’est associé en octobre à Casa dos Ventos (CDV), le 1er développeur renouvelable du Brésil, pour créer une joint-venture (TTE 34 %/CDV 66 %) en vue de développer, construire et exploiter le portefeuille de projets renouvelables de 12 GW de CDV. Aujourd’hui, ce portefeuille comprend 700 MW de capacité éolienne terrestre en exploitation, 1 GW d’éolien terrestre en construction, ainsi que 2,8 GW d’éolien terrestre et 1,6 GW de projets solaires dont le développement est à un stade avancé. De plus, cette nouvelle JV aura le droit d’acquérir les projets actuels et nouveaux qui sont ou seront développés par CDV une fois atteint leur stade d’exécution. La JV pourra ainsi renforcer sa croissance en accédant à un portefeuille supplémentaire, d’au moins 6 GW, que CDV continuera de faire croître. TotalEnergies aura la possibilité d’acquérir 15 % supplémentaires de parts dans la JV après 5 ans.

© Casa dos Ventos

Norvège

Séquestration de CO2

Northern Lights et Yara ont signé fin août un accord commercial pour le transport et la séquestration du CO2 capté sur le site de Yara Sluiskil, une usine d’ammoniac et d’engrais située aux Pays-Bas. À partir de 2025, 800 000 tonnes de CO2 par an seront ainsi captées, comprimées et liquéfiées aux Pays-Bas, puis acheminées jusqu’au site de Northern Lights, afin d’y être définitivement séquestrées dans des couches géologiques enfouies à environ 2 600 mètres sous les fonds marins, en mer du Nord norvégienne. Cet accord, le tout premier au monde de ce type, marque une étape majeure de la décarbonation de l’industrie lourde en Europe, ouvrant la voie aux services transfrontaliers de transport et de stockage du CO2. TotalEnergies a pour objectif de développer une capacité de plus de 10 millions de tonnes par an de stockage de CO2 d’ici à 2030.

Retrouvez l’ensemble des communiqués de presse
sur totalenergies.com dans la rubrique Médias.